• Partager sur :

Concours L’Aluminium Pour l’Eco-Design 2013 L’Eco-conception au service du bien-être

Pour la septième édition du concours L’Aluminium Pour l’Eco-Design, trois projets ont été primés par le jury. Adaptés aux espaces souvent confinés de la ville, ces projets améliorent le bien-être humain en favorisant la réduction des nuisances sonores au travail, la mobilité des personnes diabétiques ou l’optimisation de l’espace dans les logements. Tous répondent à des contraintes environnementales de haut niveau :

•1er prix : Noisy Open-Space, un panneau d’isolation phonique pour les plateaux professionnels ouverts ;
•mention spéciale « santé » : Diaday Care, une unité de soin mobile pour personnes diabétiques ;
•mention spéciale « industrie » : Extrusion Furnitures, une pièce extrudée pour assembler des meubles en kit, principalement destinée aux étudiants

La remise des prix du concours L’aluminium pour l’éco-design, organisé par le programme L’aluminium pour les générations futures, se tient le 27 mai 2013, au Lieu du Design à Paris .

Avec plus de 45 projets soumis au jury, l’édition 2013 a été marquée par une participation en hausse, doublée d’une mobilisation importante sur le site web participatif du concours, ouvert à tous : plus de 12 000 votes ont été enregistrés entre le 25 avril et le 5 mai sur www.concours-alu.com

Le jury, composé de personnalités reconnues dans diverses disciplines[1], a sélectionné les projets en fonction de cinq critères principaux : l’intégration du projet dans une démarche d’éco-conception, la valorisation des qualités de l’aluminium, la qualité de l’innovation proposée, la faisabilité apparente du projet, et la qualité de présentation.

Les trois projets primés cette année participent à l’amélioration de la qualité de vie – travailler dans de bonnes conditions, bien vivre sa maladie, se meubler facilement – par des moyens innovants de haute qualité environnementale.

1. Le premier prix (3.000 euros) est allé à M. Robin Apprioual (20 ans), étudiant à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Appliqués et Métiers d’Art (ENSAAMA Olivier de Serres, Paris), pour son projet Noisy Open-Space.

Noisy Open-Space est un projet de panneaux anti-bruits pour les bureaux organisés en plateaux ouverts, uniquement conçu en aluminium. Les fentes capturant le son dans sa structure forment le motif d’une dentelle. Ce choix graphique est motivé par la volonté d’associer des techniques très industrielles – plaque extrudée, découpe au laser, mousse expansée – à un art majoritairement artisanal. Ce projet se décline en deux produits : un panneau à suspendre au-dessus des bureaux pour capter le son avant sa propagation, et un panneau amovible pour former des espaces protecteurs et calmes dans les bureaux.

Selon son concepteur, Noisy Open-Space apporte « une touche de poésie et d’élégance dans un milieu souvent froid et neutre ».

L’aluminium s’est imposé pour ses caractéristiques techniques : résistant, facilement usinable, hypoallergénique, et recyclable.

2. Une mention spéciale « santé », dotée de 1000 €, a été attribuée à M. Alvin Arthur (20 ans), étudiant à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Appliqués et Métiers d’Art (ENSAAMA Olivier de Serres, Paris), pour son projet Diaday Care.

Diaday Care est une petite unité de soin destinée aux personnes atteintes du diabète de type 1 ou 2 nécessitant l’insulinothérapie. Son format nomade permet aux personnes diabétiques de l’emporter partout sans difficultés. Diaday met en avant les caractères robuste, léger et recyclable de l’aluminium dans l’univers médical. « Le boîtier est au format compact pour faciliter le transport et le soin quotidien. La bande d’élastomère TPE permet de fermer l’ensemble à la manière d’un carnet intime. Il s’agit tout de même d’un objet personnel, que l’on n’aime pas trop exposer. Chaque élément du boitier correspond à une tâche indispensable que doit effectuer la personne diabétique durant son traitement. Le code couleur permet d’engager un dialogue entre l’utilisateur et l’objet. Le vert indique une interaction mécanique possible. ».

3. Une mention spéciale « industrie », dotée de 1000 € également, a été attribuée à M. Pierre-Félix So (20 ans), à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Appliqués et Métiers d’Art (ENSAAMA Olivier de Serres, Paris), pour son projet :

Extrusion Furnitures. Il s’agit une gamme de mobilier composée d’aluminium et de bois. Conçue pour être montée facilement et intuitivement, elle est pensée pour l’utilisateur mais aussi pour tous les acteurs du cycle de vie du produit dans une logique d’éco-conception.

« Extrusion Furnitures utilise les propriétés techniques de l’aluminium et les propriétés visuelles du bois. Les assemblages se font uniquement par emboitement, le tout tenant grâce à un jeu entre les pièces extrudées et les parties en bois usinées. Certains éléments tels le lit et le tabouret possèdent des tourillons pour stabiliser les parties trop fragiles ou instables. »

« A travers ce concours, nous souhaitons répondre à trois objectifs : inciter les étudiants à tenir compte de critères environnementaux exigeants, les rapprocher des industriels pour les sensibiliser aux réalités du marché, et enfin soutenir financièrement et humainement les projets qu’ils nous ont proposés » a précisé Caroline Colombier, déléguée générale de l’Association Française de l’Aluminium.

« Avec l’aluminium, les designers de demain bénéficient non seulement d’un matériau noble, esthétique, malléable et offrant un support idéal pour la couleur, mais aussi issu d’une matière première abondante, permettant la conception de produits entièrement recyclables et réutilisables».

L’aluminium est un matériau 100% recyclable, à l’infini et sans perte de ses qualités. Son recyclage, qui couvre 50% de la demande d’aluminium sur le marché français, permet d’économiser 95% de l’énergie nécessaire à sa production primaire.