• Partager sur :

Comment le discours Royal pourrait booster le marché de l’immobilier

« Historique, visionnaire et courageux » c’était la réaction d’ Alain JUPPÉ, Le Ministre des affaires étrangères. « Un pas de géant substantiel qui indique un engagement clair vers la démocratie et le respect des droits humains » déclara Catherine ASHTON, Chef des Affaires Etrangères auprès de l’Union Européenne.
C’était là deux réactions brillantes au discours du Roi du Maroc Mohamed VI, du mois de Juin. Le discours a tracé une série de réformes constitutionnelles dans le but de renforcer et de moderniser le processus démocratique et les institutions au Maroc.

A la fin du discours, des voitures avec des drapeaux marocains passaient à travers les rues de la capitale en klaxonnant, un peuple jeune a fait sa marche à travers les rues tout en battant les tambours et en criant de joie. Ceci constitue une contradiction flagrante par rapport aux protestations qui ont renversés des chefs d’Etats et ont fait disparaître des gouvernements dans les autres Pays Arabes. Un référendum national sur les réformes a eu lieu le 1er Juillet avec un taux de participation officiel de plus de 73% et le vote des marocains à raison de 98.5% majoritairement en faveur des propositions royales.
La bourse marocaine a augmenté rapidement après le discours du Roi et plusieurs analystes en matière d’affaires ont cru que ces réformes allaient aider l’économie locale et encourager l’investissement étranger qui devrait enflammer le marché immobilier marocain émergent.

Un rapport du consultant marocain en immobilier, M2Maroc, a conclu que la demande locale en matière de propriété immobilière (notamment dans le moyen et le bas de gamme) continue à dépasser l’offre. Par conséquent, il est prévu que la moyenne des prix des propriétés augmente rapidement pendant les années qui suivent. M2Maroc a également indiqué dans son rapport que le secteur bancaire local a été relativement intouché par la crise globale des crédits. En effet la disponibilité des financements par hypothèque a accru au lieu de reculer à l’instar des autres économies développées. Ceci a été conjugué par une récente introduction de crédits immobiliers pour des acquéreurs étrangers, ce qui pourrait donner un nouveau souffle au marché de l’immobilier.

A l’opposé des autres voisins nord-africains qui connaissent une instabilité, l’économie marocaine est restée forte pendant toute la récession globale. Avec une croissance du PIB confirmée à raison de 4.9% pendant 2009, 3.2% pendant 2010 et estimée à une croissance plus accrue pendant 2011, le Maroc est en bonne voie pour dépasser la performance de plusieurs nations dont le PIB a reculé pendant la même période.

M2Maroc, l’agence immobilière a récemment ouvert un nouveau bureau à Marrakech et connaît déjà une augmentation de demandes d’acheteurs étrangers pour des résidences secondaires qui évitent l’instabilité politique dans des pays tel que la Tunisie et l’Egypte. La société dispose d’une expérience accrue en matière d’affaires et de projets au Maroc et combine une expertise locale tout en étant dotée d’un personnel multilingue qui peut traiter avec des clients anglais, français, arabes, espagnols, allemands et italiens.

Si vous souhaitez obtenir plus d’informations à ce sujet ou pour contacter un conseiller M2Maroc concernant l’immobilier au Maroc, prière d’appeler Christian Suriano au +212 (0)661681993 ou envoyer un émail à : info@m2maroc.com