• Partager sur :

CABOT AEROGEL AMÉLIORE L’ÉCLAIRAGE NATUREL DANS LES APPARTEMENTS VERTS DE LA VILLE DE NEW YORK (1/2)

Les architectes du TEN23 préconisent les vitrages Solera à base d’aérogel Lumira pour fournir de la lumière naturelle tout en améliorant considérablement la performance thermique et en réduisant les coûts énergétiques.

Un immeuble à appartements de douze étages situé à New York est devenu le premier chantier résidentiel de grande envergure au monde à être doté de vitrages mettant en œuvre l’aérogel Lumira de Cabot. Celui-ci a été intégré au vitrage isolant Solera d’Advanced Glazings, qui laisse pénétrer un maximum de lumière naturelle à l’intérieur d’un bâtiment, tout en garantissant un haut degré d’isolation et d’insonorisation. Un peu partout en Europe, l’aérogel Lumira est utilisé par de nombreux fabricants dans le but d’améliorer considérablement l’isolation d’une foule de systèmes de bardage et de puits de lumière translucides. Il optimise les surfaces vitrées tout en limitant la déperdition d’énergie dans les bâtiments les plus divers.

Inauguré en janvier, l’immeuble d’appartements new-yorkais a été réalisé sur les plans de Gerner Kronick + Valcarel, Architects PC. Mieux connu sur place sous le nom de TEN23, il se compose de 111 appartements et se dresse à proximité de Highline Park, au 500 West de la 23e rue. Les propriétaires ont fait part de leurs desiderata aux architectes : créer des appartements baignés de lumière naturelle et agrémentés de terrasses communes engazonnées et plantées d’arbres. Leur souhait : habiter dans un lieu qui incarne l’harmonie de la campagne et l’ébullition de la ville.

Pour respecter ce ‘cahier des charges’, les architectes ont confié l’éclairage naturel du bâtiment à Advanced Glazing Ltd. L’entreprise a collaboré avec Cabot pour élaborer une solution exclusive. Celle-ci allie trois éléments : des voiles en fibre de verre à diffusion lumineuse contrôlée, l’isolation InsolCore™ brevetée destinée à éliminer la convection d’air et l’aérogel Lumira (anciennement Nanogel®) afin de créer un système à éclairage naturel présentant un coefficient d’isolation égal à celui d’un mur massif.

Vu la taille des appartements, il était vital d’y apporter un maximum de lumière naturelle, ô combien précieuse. Pour y parvenir, tout en se conformant aux prescriptions urbanistiques new-yorkaises strictes en matière de performance énergétique et d’isolation acoustique, les architectes ont mis en œuvre des vitrages Solera à base d’aérogel Lumira pour améliorer l’isolation générale de l’immeuble. Par conséquent, le bâtiment a été conçu de façon à ce que 34 % des châssis soient dotés de vitres Solera, qui garantissent un coefficient U d’isolation du vitrage de 0,31W/m²K. Forte d’une structure standard en verre recuit de 6 mm, leur isolation acoustique excède l’indice 36 de transmission extérieur-intérieur (OITC). Par rapport à un double vitrage ordinaire, qui offre un coefficient U de 1,89 à 1,42 W/m²K et un OITC de 20 à peine, ces résultats sont inégalés pour une telle épaisseur.

« Nous étions ravis de pouvoir mettre en œuvre le vitrage Solera à base d’aérogel Lumira dans le TEN23, a déclaré Avi Bar, vice-président d’Advanced Glazings Ltd. Notre méthode brevetée, visant à stabiliser l’aérogel dans notre isolation InsolCore™, a permis aux architectes de créer une solution robuste. Résultat : un éclairage naturel maîtrisé, gage d’une longévité et d’une performance thermique sans précédent. »

Les autres fenêtres ont été dotées de triple vitrage. L’alliance entre les double-vitrages à base d’aérogel Lumira et les autres fenêtres triple vitrage a permis d’installer des baies vitrées laissant pénétrer un maximum de lumière. En outre, elle garantit une performance énergétique optimale et une excellente isolation acoustique, conformément au code de l’urbanisme.

« L’utilisation des vitres Solera U0,31 à base d’aérogel Lumira a été un aspect important de notre projet, a affirmé l’architecte Michael Fontaine. Les panneaux ont un excellent coefficient d’isolation, ce qui nous permet de concevoir des fenêtres extra larges. En plus de diffuser la lumière naturelle en éliminant les points chauds et les reflets, elles baignent les appartements d’une douce lumière, digne d’un musée. Nous avons également pu exploiter l’aspect translucide de l’aérogel Lumira pour sublimer la façade du bâtiment. Les vitres high-tech contrastent avec le jeu des formes décagonales découpées dans les panneaux de béton adjacents. »

Pour être conforme aux prescriptions urbanistiques, la structure de la façade sud du TEN23 devait être résistante au feu. Plutôt que d’utiliser des panneaux en brique et en béton pour construire cette façade, les architectes ont installé des panneaux vitrés opaques et isolants, conformes aux normes d’incendie. L’ampleur et l’aspect de la façade ont ainsi été conservés. Aux endroits autorisés, les architectes ont prévu quelques panneaux vitrés clairs et translucides, gage de luminosité et d’intimité.