• Partager sur :

Avec le projet Lyon Part-Dieu, Lyon confirme sa stratégie tertiaire métropolitaine

Cette année encore, le Grand Lyon et ses partenaires présenteront au MIPIM les grands projets qui font l’attractivité de Lyon à l’échelle internationale.

Outre Carré de Soie et Lyon-Confluence, l’accent sera mis cette année sur un projet ambitieux d’un genre nouveau : la mutation du quartier Lyon Part-Dieu, épicentre tertiaire de l’agglomération.

La nouvelle vie de Lyon Part-Dieu

Deuxième quartier d’affaires français après La Défense, Lyon Part-Dieu est un quartier stratégique au cœur de Lyon et de son agglomération. Véritable hub métropolitain, il propose diverses fonctions, étant tout à la fois un lieu de vie(s), de loisirs et de travail aux nombreux atouts :

– une centralisation exceptionnelle: au cœur de l’Europe grâce à ses connections internationales (air, route, rail) et notamment la Gare Part-Dieu, hub de l’Europe de la grande vitesse et première gare de passagers en Europe.

– Un très bon rapport qualité prix : de grands projets avec un prix de l’immobilier tertiaire neuf entre 250 et 300 euros HT/m2 contre 500 à 700 euros HT/m2 à Paris.

– Un panel de services exhaustif : le plus grand centre commercial de centre ville d’Europe, ainsi qu’un pôle de culture et de divertissement (auditorium, bibliothèque municipale, Halles Paul Bocuse, Bourse du travail…), sans compter les équipements sportifs présents.

Aujourd’hui, le quartier Lyon Part-Dieu fait l’objet d’un projet métropolitain unique en Europe. L’objectif ? Profiter de son développement pour le repenser, l’adapter aux nouveaux usages, nouvelles mobilités, nouveaux investissements et le transformer en un quartier réellement mixte en phase avec les attentes de la ville de demain.

– Du point de vue de l’immobilier tertiaire, déjà plus de 2 200 entreprises et leurs 40 000 salariés occupent les 900 000 m2 de bureaux de Lyon Part-Dieu dont de nombreux sièges sociaux et régionaux mais pour satisfaire la demande, l’objectif est de porter l’offre disponible à plus d’1,5 million de m2 de bureaux.

Après les importantes livraisons de 2010 comme la Tour Oxygène (28 000 m2), l’immeuble Carat (14 500 m2) construit par Icade et acheté par Générali, ainsi que l’immeuble Open 6 réalisé par UTEI, de nouvelles perspectives sont déjà fixées et la dynamique du quartier permet de nouveaux développements :

en 2012, dans la ZAC de la Buire, l’immeuble Le Velum offrira 14 000 m2 de bureaux ;
fin 2012, dans le quartier des Brotteaux, l’immeuble Lugdunum, actuellement en cours de réhabilitation, offrira 20 000 m2 utiles de bureaux ;
en 2013, le programme immobilier d’Eiffage proposera 11 000 m² de SHON ;
en 2014, la Tour Incity offrira 40 000 m² de bureaux ;
en 2014, l’immeuble SKY 56, construit sur le principe de mutualisation des démarches et des équipements par plusieurs investisseurs sur 33 000 m2 de surface ;
– Parallèlement, l’offre de logements s’accroît, ainsi que les infrastructures de services et de loisirs. Les espaces publics feront l’objet d’un traitement original et de qualité, pour accompagner la performance des entreprises et des investisseurs, mais aussi améliorer le bien-être des usagers et des habitants du quartier.

Construction d’immeubles de bureaux de grande qualité environnementale et architecturale, réaménagement des espaces publics et de grandes infrastructures de voirie comme la rue Garibaldi, nouveaux services aux entreprises, développement hôtelier…, telles sont les grandes ambitions pour la Part-Dieu à l’horizon 2020 qui seront présentées au MIPIM 2011, notamment grâce à une maquette nouvelle génération.

Une dynamique lyonnaise qui trouve la confiance des investisseurs

Avec un parc immobilier tertiaire de 4,9 millions m² et une moyenne de 200 000 m² de shon tertiaire placés chaque année auprès d’entreprises, l’agglomération lyonnaise continue son développement et s’impose parmi les métropoles européennes les plus attractives pour les investisseurs.

Cela est renforcé par la dynamique des grands projets et un grand nombre de sites et de territoires porteurs d’un développement tertiaire, notamment les projets Carré de Soie, Gerland Nord, et bien sûr Lyon Confluence, premier quartier durable français entré dans sa deuxième phase (les premières consultations promoteurs/architectes étant programmées pour la fin 2011).

Mais le territoire s’étoffe également avec l’offre de la ZAC des Gaulnes à l’Est, ou encore le parc industriel de la Plaine de l’Ain …

C’est ce « réseau de l’offre tertiaire » qui permet à l’agglomération lyonnaise de proposer une offre multiproduits, multiprix, multisites, en outre sécurisée par un phasage des opérations et une gouvernance en articulation avec le privé.

D’ailleurs, le Grand Lyon signera à l’occasion du MIPIM une charte de collaboration avec la FNAIM Entreprises qui vise à plus de transparence et d’efficacité au quotidien dans la gestion des projets immobiliers métropolitains.

Retrouvez les partenaires du Grand Lyon au MIPIM : Stand ONLYLYON
Espace Riviera – Stand R 33.06

Conférence Lyon Part-Dieu : Jeudi 10 Mars à 11h sur le stand

Source : Grand Lyon