• Partager sur :

Assurance emprunteurs : Alptis se félicite de la nouvelle loi garantissant la liberté de choix des consommateurs

Selon une étude de l’Observatoire Crédit Logement / CSA publiée lundi 4 octobre, le taux d’intérêt moyen des crédits immobiliers en France s’est situé en septembre 2010 à 3,30 %, soit le taux moyen le plus bas enregistré depuis l’après-guerre !

Dans ce contexte favorable, les consommateurs ont également intérêt à rechercher le meilleur rapport qualité-prix pour leur assurance de prêt, qui représente entre 5 et 16 % du coût du crédit immobilier. Une recherche facilitée par la mise en application, depuis le 1er septembre dernier, de la loi Lagarde, qui garantit la liberté de choix pour les emprunteurs en matière d’assurance.

Dans le cadre d’un emprunt, les candidats à l’achat d’un bien immobilier peuvent désormais choisir en toute liberté leur assurance de prêt. Auparavant, ils en avaient déjà la possibilité, mais le plus souvent les intéressés eux-mêmes l’ignoraient… Et les banques, peu enclines à laisser leurs clients souscrire une assurance de prêt ailleurs que chez elles, en profitaient au passage pour leur faire payer le prix fort.

Désormais, la liberté de choix des emprunteurs pour leur assurance de prêt est officiellement reconnue dans le cadre de la loi Lagarde : celle-ci fait en effet partie des principales dispositions de la loi sur le crédit à la consommation qui sont entrées en vigueur le 1er septembre 2010.

Patrick Julien : « Montrez à votre banquier que vous connaissez vos droits »

La loi Lagarde met un terme à la pression pratiquée jusqu’alors par certaines banques, qui menaçaient parfois d’augmenter le taux d’intérêt des prêts immobiliers si leurs clients souscrivaient une assurance de prêt auprès d’un autre organisme.

Pour Patrick Julien, directeur développement santé et prévoyance d’Alptis*, la nouvelle loi, dite loi Lagarde, va permettre aux consommateurs de mieux connaître, et donc mieux faire valoir leurs droits. « Faire jouer la concurrence, en sachant qu’on a la possibilité d’opter pour une assurance individuelle, est un critère de choix et de négociation essentiel au moment de contracter un emprunt immobilier », souligne Patrick Julien. « Il est très important que le consommateur puisse montrer à son banquier qu’il connaît bien ses droits. »

Pour Alptis, dont la croissance sur le marché de l’assurance emprunteurs se poursuit avec près de 3.400 nouveaux contrats signés depuis le début de l’année 2010 – soit une augmentation de + 48 % en l’espace de seulement une année – la mise en œuvre de la loi Lagarde est certainement une excellente nouvelle… Elle l’est encore plus pour tous les Français ayant aujourd’hui recours au crédit immobilier, car elle leur garantit une possibilité d’économies substantielles sur le montant de leur acquisition !

Répondre aux exigences des banques et aux attentes des consommateurs

A l’heure actuelle, 90 % des assurances de prêts sont souscrites auprès des banques. Avec la nouvelle loi et la libre concurrence qu’elle favorise entre les différents acteurs du marché, ce taux va diminuer dans les années à venir… Pour le plus grand profit des consommateurs ! Ceux-ci pourront ainsi alléger leurs dépenses, tout en conservant des prestations de qualité équivalente, voire supérieure.

Alptis a anticipé sur cette nouvelle mesure en revoyant, dès le printemps 2010, son contrat d’assurance individuelle de prêt, intitulé Paréo Emprunteurs, qui offre désormais une série d’avantages renforcés :
– Un tarif garanti sur toute la durée du contrat, même en cas de changement de profession,
– Une meilleure couverture des sports à risques, sans surprime,
– Une meilleure prise en charge de l’invalidité,
– Une protection chômage simple et adaptée au contexte sociétal actuel.

Comparatif consommateur

Pour un prêt immobilier d’un montant de 120.000 euros, avec un taux de 3,30 %, et sur une durée de 180 mois (soit 15 ans), accordé par une banque à un emprunteur de 37 ans, le montant de l’assurance de prêt proposée par la banque sera en moyenne de 6.480 euros, avec un taux de 0,4 % (taux moyen pratiqué par les banques).

Si le même emprunteur choisit de faire appel à Alptis et à sa garantie Paréo Emprunteurs, il paiera seulement 3.511,24 euros, avec un taux annuel moyen ramené à 0,20 %.

L’économie réalisée avec Alptis s’élève à 2.968,76 euros, soit 16,49 euros par mois.

Pour plus de renseignements sur la garantie Paréo Emprunteurs d’Alptis:

http://www.alptis.org/assurance/particuliers/assurance-de-pret

Source : Laurence COGNY