• Partager sur :

Appel pour la création d’une « Agence Nationale pour les Sans-Abri »

A l’approche de la période de grand froid, alors que la France s’apprête à traverser une période de rigueur économique, l’ancien ministre Nicole Guedj plaide plus que jamais pour la création d’une « Agence Nationale pour les Sans-Abri ».

Depuis 2003, Nicole Guedj œuvre en faveur de la mise en place d’un « guichet unique », qui regrouperait l’ensemble des services adaptés aux besoins sanitaires et sociaux des SDF. Intégrée au cœur d’une politique publique globale dédiée aux sans-abri, cette agence coordonnerait l’action de tous les acteurs privés, publics et associatifs.

Dans une tribune publiée aujourd’hui dans le quotidien Libération, l’ancien Secrétaire d’Etat aux droits des victimes constate que « chaque année, à la même époque, nous faisons face aux mêmes évidences. […] Malgré les efforts des pouvoirs publics et des collectivités, il est vain et illusoire de croire que l’on réglera le problème de l’exclusion uniquement en abritant les SDF, quelques nuits d’hiver, dans un gymnase. La lutte contre le sans-abrisme doit être une priorité de toutes les saisons et la garantie des droits les plus fondamentaux de tous ces accidentés de la vie devrait être une priorité politique. »

Si Nicole Guedj se félicite des mesures annoncées par la Mairie de Paris dans le cadre du « Plan grand froid », notamment après le décès du nourrisson de la femme SDF dans le 14ème arrondissement, elle regrette qu’aucun accompagnement durable adapté aux besoins de chaque personne sans-abri ne soit envisagé. L’« Agence Nationale pour les Sans-Abri » aurait, en effet, pour mission d’organiser leur suivi sanitaire ainsi que leur soutien psychologique et psychiatrique. Elle assurerait, en outre, que les sans-abri aient accès, en tous lieux, à leurs droits d’identité et de prestations sociales (RSA, allocations familiales, droit au logement opposable etc.). Elle offrirait aux plus jeunes, aux personnes âgées, aux femmes, aux travailleurs pauvres… un parcours individualisé selon leur profil.

En conclusion de sa tribune, Nicole Guedj lance un appel aux candidats à l’élection présidentielle, tous partis politiques confondus : « En 2012, à n’en pas douter, la crise économique qui frappe l’Europe augmentera leur nombre [SDF] et les fragilisera encore davantage. Gageons qu’au-delà du plan de sauvetage de la planète finance, une place leur soit accordée dans les professions de foi des candidats à l’élection présidentielle. Déjà une façon de leur rendre un peu de dignité ».

Source : Casques Rouges