• Partager sur :

Abrogation du droit d’agrandir son logement de 30% : commentaire de Laurent Demeure, Président de Coldwell Banker France et Monaco

Mardi 10 juillet, le Sénat a abrogé le droit automatique d’agrandir de 30% son logement. Laurent Demeure, président de Coldwell Banker France et Monaco commente cette décision.

« L’abrogation de la majoration de 30% des droits à construire moins de 4 mois après son adoption est surprenante. Cette instabilité législative et administrative est susceptible d’amener les investisseurs non résidents à se détourner de l’investissement immobilier locatif en France . Ce qui ne contribuera pas à améliorer la situation du logement, qui connait une forte inadéquation entre l’offre et la demande dans les grandes métropoles, précise Laurent Demeure, Président de Coldwell Banker France et Monaco.

Entre le blocage des loyers à la relocation début juin 2012, la modification en préparation cet été à l’Assemblée nationale de la fiscalité sur les plus-values (déjà changé le 1er  février 2012), la mise en place de 15% de prélèvements sociaux sur les revenus immobiliers des non résidents en juillet et maintenant, l’annulation de la règle des 30%. Comment investir si l’ensemble des règles du jeu changent tous les 6 mois ?

Le bureau parisien de Coldwell Banker reçoit depuis juin de très nombreuses demandes d’explications d’investisseurs étrangers. Alors que les intentions d’achat des non résidents étaient jusque là toujours très favorables à la France, ces changements incessants concernant l’immobilier accroissent l’incertitude des investisseurs non résidents qui pourraient finalement décider d’investir dans d’autres pays.  »