• Partager sur :

A Lyon, Eric WOERTH constate l’accélération de la politique immobilière dans les régions

Eric WOERTH s’est rendu à Lyon. En tant que ministre chargé de la Réforme de l’Etat et responsable unique de la politique immobilière de l’Etat, il s’est entretenu avec les préfets de la région Rhône-Alpes de la réforme de l’administration territoriale, qui doit entrer en vigueur le 1er janvier prochain. A cette occasion, il a pu constater que ces restructurations de services sont l’occasion d’accélérer la mise en œuvre de la politique immobilière de l’Etat dans les régions.

Sur l’ensemble du territoire, la réforme devrait en effet permettre, au cours des trois prochaines années :

* de passer de 2192 à 1507 implantations, soit 685 sites (un tiers) de moins ;
* de réduire la surface totale occupée par ces administrations d’environ 400 000 à 450 000 mètres carrés ;
* de faire passer le ratio d’occupation des services concernés de 18,4 à 15,8 m² par agent en moyenne, ce qui permet de commencer à se rapprocher de la cible gouvernementale de 12 m² par agent ;
* de réduire les loyers privés payés par l’Etat de 15,4 millions d’euros par an, car l’Etat va concentrer davantage ses implantations dans les immeubles qui lui appartiennent ;
* de lancer des cessions immobilières dans les régions pour une valeur globale estimée à environ 275 millions d’euros.

Les projets d’une majorité de départements sont jugés satisfaisants et les moyens nécessaires seront mis à disposition pour les lancer dès maintenant. L’objectif est de permettre aux nouvelles directions interministérielles, issues de la réforme, d’être rassemblées dans les mêmes bâtiments, pour être rapidement opérationnelles, au service des Français.

Eric WOERTH a également confirmé que la conduite de la politique immobilière de l’Etat serait désormais réalisée au niveau régional, par les préfets de région et les équipes de la direction générale des finances publiques (service France Domaine).

Eric WOERTH a enfin visité le chantier du commissariat du premier arrondissement de Lyon. Il a pu constater le bon avancement de ces travaux, financés par l’enveloppe du plan de relance consacrée à la mise à niveau des bâtiments de l’Etat, notamment au regard des objectifs du Grenelle de l’environnement. 60 % des crédits de cette enveloppe transmis aux préfets ont déjà été engagés.

Source : BCPFPRE-PRESSE au nom du Cabinet d’Eric Woerth