• Partager sur :

2. Le troisième niveau de WOOPA est en train de sortir de terre !

Créée il y a 60 ans, en 1950, RHONE SAONE HABITAT compte aujourd’hui une trentaine de collaborateurs dans les métiers du logement social : Promotion, Syndic, Location et Administration de Biens..

Sa structure coopérative de production HLM implique des règles de fonctionnement spécifiques qui profitent directement aux acquéreurs et aux locataires : chaque propriétaire et chaque locataire est sociétaire et devient, ainsi, associé de la société. Les bénéfices éventuels ne sont pas distribuables et sont réinvestis au profit de la mission sociale de la coopérative. Les administrateurs de la société sont bénévoles. Sa vocation est d’apporter ainsi aux familles des solutions abordables en matière de logement social (locatif et accession à la propriété).

SCANDIUM, S.A.R.L créée en 1994, est un bureau d’études de structures qui est entrée dans l’environnement de COGECI, dans le cadre de son développement au début de l’année 2006, ce qui lui permet de s’appuyer et de bénéficier de la logistique et des moyens techniques et humains de COGECI.
Initialement présent dans le domaine des structures métalliques et bois, l’activité de SCANDIUM se positionne, à ce jour, en complément de celle de COGECI, principalement sur les missions suivantes :
Expertise des structures
Diagnostics de structures
Missions de contrôle externe des études d’exécution,
dans les domaines du bâtiment et de l’ouvrage d’art, avec ses compétences en structure béton armé, constructions métallique et bois.

L’URSCOP Rhône-Alpes, association inter-professionnelle, fédère les entreprises coopératives de Rhône-Alpes.
C’est une instance de débat et de concertation, pour la définition des orientations du mouvement coopératif à l’échelon régional, en lien avec celles du niveau national.
C’est une instance de représentation des entreprises coopératives auprès des pouvoirs publics, des collectivités locales, et de l’ensemble des interlocuteurs présents sur le territoire régional.
C’est aussi une ressource pour l’animation du réseau des entreprises coopératives : elle a vocation à favoriser les échanges et les rencontres, les partages d’expériences et les projets communs.
Consciente du besoin croissant de services des PME qui veulent rester compétitives aujourd’hui, l’URSCOP s’est dotée d’une structure opérationnelle, AGF SCOP, avec une équipe de douze personnes, dont une majorité se consacre à des activités de consultants auprès des entreprises et des créateurs.

Woopa : un projet résidentiel et tertiaire
Le projet résidentiel : des entreprises qui ne dissocient pas l’économique du social
Le projet Woopa a une dimension sociale à deux titres, au moins.
Les quatre bureaux d’études : COGECI, KATENE, PROCOBAT, ETAMINE sont des SCOP, donc des entreprises qui ont pour actionnaires leurs salariés, donc des entreprises qui ont un mode de gouvernance démocratique (le principe « un homme une voix » prévaut lors de chaque prise de décisions importantes). Dans ce type d’entreprise, on ne dissocie pas l’économique du social, et inversement !
Les représentants du mouvement coopératif partagent évidemment cette conception. La Nef, banque éthique, finance des projets qui ont une utilité sociale et environnementale.
BIOCOOP évolue dans un esprit d’équité et de coopération. RHONE SAONE HABITAT a développé une compétence dans le domaine du logement social.
Les 94 logements que comptera l’îlot Pôle Carré de Soie, dits « sociaux », ont pour vocation d’accueillir un large public dans la mesure où les appartements seront de taille très différente, du T2 au T5, et destinés soit à la location, soit à l’accession

Un projet qui investit les trois volets du développement durable
Le projet de Thomas RAU (Amsterdam) épaulé à LYON par SOHO Architectures se situe résolument dans l’avant-garde des projets européens de « sustainable buildings ».

Au niveau des exigences de 2050 – Pour les associés de l’îlot Pôle Carré de Soie, l’objectif prioritaire est en effet de limiter au maximum les consommations d’énergie primaire et les émissions de CO². Pour ce faire, leur projet va se situer, par anticipation, à des niveaux admissibles en 2050 (niveau de CO² actuel divisé par 4 !).
Minimiser les besoins – Le projet est d’abord conçu selon une approche bioclimatique de façon à minimiser les besoins et assurer un excellent confort thermique et visuel : isolation extérieure, optimisation des surfaces vitrées, triples vitrages, atrium.
Systèmes performants – Ensuite, en matière de chauffage, de ventilation…, le projet recourt à des systèmes performants : dalles actives inertes pour le chauffage et le rafraîchissement « naturel » utilisant uniquement la nappe phréatique, ventilation double flux avec 80% de récupération d’énergie, éclairage très haut rendement par poste de travail.
Sources renouvelables – Enfin le bâtiment produit de l’énergie à partir de sources renouvelables, en mutualisant les bureaux et les logements, grâce à :
une chaufferie bois,
une cogénération à huile végétale qui fournit chaleur et électricité,
150 m² de panneaux solaires qui produisent de l’eau chaude pour les logements,
Énergie positive – L’objectif de performance que souhaitent atteindre les associés du projet de l’îlot Pôle Carré de Soie, c’est l’énergie positive.
Zéro carbone – Globalement les émissions de CO² seront très faibles. Le choix d’une offre adaptée de la part d’un fournisseur d’électricité « verte » permettra d’atteindre l’objectif « ZERO CARBONE ».

LA DERNIERE VIDEO ETAPE DU CHANTIER :

http://www.woopa.coop/les-etapes-du-projet/les-vid%C3%A9os/

Ou sur le site www.woopa.coop

L’équipe du projet WOOPA

• Maîtrise d’ouvrage :
SCI Pôle Carré de Soie, co-gérée par Benoit Tracol (Rhône Saône Habitat) et Jacky Blanc (La Nef).

• Maitre d’ouvrage délégué :
Premier Plan, présidé par Bruno Lebuhotel
Assistant Maitre d’ouvrage HQE :
Etamine, dirigée par Nicolas Mole

• Maîtrise d’oeuvre :
Le programme a été élaboré en mars 2007 et un concours fut lancé en mai de la même année. L’équipe retenue a été désignée en septembre 2007.
• Architectes
Le choix s’est porté sur le cabinet hollandais de Thomas RAU, en partenariat avec le cabinet lyonnais SOHO Architecture.
Bureaux d’Etudes Techniques
Le choix s’est porté naturellement sur les Scops réunies au sein de QuadriPlus Groupe et qui s’installeront à l’intérieur du bâtiment, complétées par le bureau d’études fluides ITF.

Le chiffre du mois : 542
C’est le nombre de salariés et de collaborateurs associés qui travaillent à ce jour au sein de l’ensemble des SCOP qui occuperont l’immeuble WOOPA.

Source : dessouriresetdeshommes.fr